- Enregistrement - ?

Les jeux durs

Pour parler de tout et de rien...

Re: Les jeux durs

Message par Hudren » 22 Mai 2012, 12:53

Voilà, je savais pas trop où mettre ce sujet mais après reflexion c'est ici qu'il est le mieux ! Je voulais ouvrir une discussion sur un sujet récurrent des tests du Grenier, je veux bien sûr parler des jeux durs.

On connaît tous des jeux qui nous en tenu en haleine, des jeux qu'on finit par détester tellement ils nous massacrent en boucle, mais qu'on est tellement heureux de finir après avoir accumulé toute cette frustration.

Je vous propose d'évoquer ici ce genre de jeux, qui ne sont pas forcément mauvais d'ailleurs (un jeu dur peut même être très bon), mais qui vont ont tenu en échec pendant pas mal de temps. Que ce soit sur console, PC, ou même en browser game, venez parler de ces jeux, de ce que vous aimez ou pas chez eux et surtout pourquoi vous les trouvez durs.

J'inaugure donc, pour commencer, avec un jeu en flash de plate-formes 2D développé par Metanet Software, intitulé N-Game. Dans ce jeu, vous incarnez un ninja qui a pour mission de traverser une série de niveaux remplies d'obstacles et d'ennemis robotiques mortels. Le but est d'atteindre un interrupteur bleu, qui déclenchera l'ouverture de la porte de sortie qu'il faudra ensuite atteindre.

Je trouve que ce jeu est bon : les graphismes sont très simplistes, mais ont un certain charme et installent une ambiance assez particulière. Les animations sont réussies, surtout celles des morts du ninja qui sont assez sympas à voir (si vous n'êtes pas trop énervés). Les contrôles sont on ne peut plus simples et instinctifs : une touche pour la droite, une pour la gauche, une pour le saut.
Ne cherchez pas de touche d'attaque pour vous débarrasser des ennemis : vous contrôlez un ninja pacifiste !

Le jeu se compose d'une série de 10 colonnes (numérotées de 0 à 9), contenant chacune 10 épisodes (eux aussi allant de 0 à 9) de 5 niveaux chacun.
Tout ceci pour un total de 500 niveaux jouables. Malgré la simplicité apparente du jeu et de ses mécanismes (il n'y a que 8 types d'ennemis différents), la diversité engendrée par le level design est telle que les possibilités sont quasiment infinies, du coup presque aucun niveau ne se ressemble (sauf quand ils se font référence les uns les autres).
Quand vous terminez une colonne, vous êtes récompensés par une nouvelle couleur disponible pour votre ninja, et surtout une immense fierté pour votre propre performance !

-La difficulté du jeu :
Honnêtement, N-Game est le jeu le plus dur auquel j'ai jamais joué...Pour donner un élément de comparaison : vous voyez ce browser game, « The hardest game in the world », qui demande de finir une série de 30 niveaux en évitant des ronds avec votre carré ?
J'ai connu ce jeu, trois jours après je l'ai fini.
J'ai connu N-Game il y a 7 ans environ...Même si j'ai arrêté d'y jouer pendant à peu près 6 ans, je ne l'ai toujours pas terminé. Et il me reste à finir les niveaux les plus difficiles !!

Sincèrement, ce jeu devrait se trouver dans le dictionnaire pour illustrer la définition de « difficulté ».

Ce jeu n'est pas difficile parce qu'il ne possède pas de mot de passe, ou qu'il n'y a pas de sauvegarde ou qu'il faille le terminer d'un seul trait. Ça, à la limite, c'est juste une contrainte stupide mais pas vraiment de la difficulté.
Non : vous aurez autant d'essais que vous le souhaitez. Vous pouvez, via le système de « cheat mode », accéder à n'importe quel épisode du jeu. Ce qui rend le jeu dur, c'est simplement que certains niveaux sont tout simplement atrocement difficiles.
Vos vies sont illimitées, mais qu'en sera t-il de votre patience ?

*Un ninja fragile : dans ce jeu, ne cherchez pas votre barre d'énergie : il n'y en a pas. Le moindre contact avec un élément hostile du jeu vous tue en un coup. Que ce soit effleurer un drone ou une mine, tomber d'un peu trop haut ou se faire rattraper par un missile à tête chercheuse, tout le niveau sera à refaire.

*Le timer : vous disposez d'un timer de 90 secondes au début d'un épisode, qui s'affiche en haut de votre écran sous forme d'un dégradé de couleur (avec les valeurs en centièmes de secondes du temps qu'il vous reste). Pour réussir un épisode, vous devrez terminer ses 5 niveaux dans le temps imparti, en sachant que vous pourrez gagner du temps en ramassant des pièces d'or (une pièce d'or = 2 secondes en plus).
Ce qui est dommage, c'est qu'il est sous-exploité : les épisodes où le timer vous met la pression sont plutôt rares (la plupart du temps il y a tellement de pièces sur votre chemin que vous n'avez pas à vous en soucier). Cependant, dans les niveaux où le timer est important, je vous jure que l'expression « vous n'avez pas une seconde à perdre » doit être prise au premier degré.

*Différents types de difficultés : en tant que jeu de plate-formes, N-Game vous proposera des défis variés. Certains niveaux vous demanderont un grand sens du timing, d'autres seront des défis techniques, d'autres encore sont simplement des « puzzles » qui ne seront pas forcément d'une grande difficulté technique mais demanderont pas mal de réflexion.

*Des niveaux... * sbong * : La proportion des niveaux en terme de difficulté se résume ainsi :
-20% de niveaux « faciles » : très abordables, sans difficultés particulières, ils sont là pour vous apprendre à jouer
-40% de niveaux « moyens » : généralement funs et rapides, ils se finissent assez vite même si certains vont vous prendre une vingtaine/dizaine d'essais.
-35% de niveaux « durs » : niveaux très complexes au niveau de leurs mécanismes, impliquant beaucoup d'ennemis, ou demandant une technique de jeu supérieure à la moyenne. Peut vous retenir jusqu'à une centaine d'essais.
-5% de niveaux « IMPOSSSIIIIIIBLE FUUUUUUUU » , ou difficulté « sbong » évoquée dans le test Dragon's Lair :D: des niveaux qui vont vous donner des cauchemars, des sueurs froides, qui vont provoquer chez vous une obsession ou un dégoût particulier. Vous allez les haïr, très probablement rager dessus, mais surtout exulter de joie quand vous parviendrez enfin à les terminer.
Dans ces niveaux, vous allez être poursuivis par une dizaine de missiles à tête chercheuse en même temps tout en étant ralentis par l'environnement, vous allez devoir faire du wall-jump harcelé par une cohorte d'ennemis, ou encore traverser des passages en respectant un timing à la dixième de seconde en risquant la mort à chaque instant.
Ils se reconnaissent parce qu'ils prennent plus de 100 essais à terminer, ou alors se terminent sur un coup de bol providentiel.

*Self-control : Malgré la simplicité de ses contrôles, d'infinies nuances influencent vos déplacements, et il faudra plusieurs dizaines d'heures de jeu pour les maîtriser totalement. Par conséquent, votre personnage sera totalement dépendant de la moindre pression sur vos touches, même si elle est infiniment courte. Quand vous serez sur le point de finir un niveau particulièrement dur, garder votre lucidité et ne pas céder à la panique sera un véritable défi.
Vous ne devez jamais perdre la précision de vos mouvements !

*La maudite colonne n°8 :
Cette colonne a une particularité : elle est uniquement composée de niveaux fabriqués par les joueurs. Ceci a donné lieu à une sorte de compétition tacite : qui parviendra à faire le niveau le plus infaisable ?
S'il fallait désigner un gagnant à ce concours de tortures, ce serait très difficile, parce que cette colonne est une concentration de niveaux de la dernière difficulté évoquée au-dessus :D
A l'heure ou j'écris ce post, je suis tout simplement bloqué à l'épisode 86 par un niveau d'une difficulté hallucinante qui demande de réaliser à la suite quatre performances de plus en plus compliquées.
Et, croyez-moi, si vous aimez la difficulté, vous serez déjà servis jusqu'à indigestion par les 6 premiers épisodes de cette colonne.
Même après avoir atteint un niveau très acceptable dans le jeu (en ayant terminé deux ou trois colonnes), vous serez très vraisemblablement bloqués dès le dernier niveau de l'épisode 81 !

Sauf que d'après les walktroughs que j'ai vu sur youtube, ce n'est même pas l'épisode le plus dur de la colonne !!

Fini cette colonne d'épisodes est sans conteste le plus grand défi que j'aurais jamais eu à relever dans un jeu vidéo.

N-Game est disponible gratuitement en téléchargement à ce lien :
http://www.thewayoftheninja.org/n_downloads.html
Ainsi vous pourrez en juger par vous-mêmes !
Hudren
Newcomer
 
Message(s) : 5
Inscription : 28 Mars 2012, 13:21

Re: Les jeux durs

Message par RetroXLink » 24 Mai 2012, 20:30

Puissant le pavé...
Je le lirai, mais pas maintenant xD
RetroXLink
Squatteur du Grenier
 
Message(s) : 113
Inscription : 21 Mai 2012, 16:35

Re: Les jeux durs

Message par seednight » 07 Juin 2012, 14:30

sur le sujet, il y a aussi meatboy très dur mais très marrant quand on voit le résumé des niveaux qu'on a passé avec toutes les tentatives réunies sur le même écran. Vous contrôlez un steack vivant (!) qui laisse des traces de sans quand il court et il doit éviter pas mal d'obstacles tranchants et/ou coupants quelqu'un connaît ?
Avatar de l’utilisateur
seednight
Accro à la...au riz
 
Message(s) : 1286
Inscription : 28 Mars 2012, 17:22

Re: Les jeux durs

Message par Yunowhat » 07 Juin 2012, 14:35

On remarque quand même que les jeux next gen sont nettement plus facile que les jeux d'antan sur master system, nes, megadrive, PS1 et même PS2, quand je joue à Fable II & III ou encore Left 4 Dead sur Xbox c'est presque inintéressant tellement c'est facile !
Alors que quand je jouais à Mickey Mouse sur Master System qu'est-ce que c'était dur des fois ! Pourtant je m'éclatais dessus quand j'étais gosse, sur PS1 l'autre jour j'ai galéré avec Harry Potter 1, le jeu qui ne te paraît pas trop difficile à vue d'oeil, vu que c'est réservé à un public jeune, et bah non !
Sur PS2 j'ai rejoué à Tomb Raider Anniversary, ah quel bonheur ! Une perle ce jeu, mais des fois les énigmes sont à s'arracher les poils du nez >< et le joystick est hyper sensible, pas évident pour faire des manoeuvres délicates.
Yunowhat
Newcomer
 
Message(s) : 54
Inscription : 21 Mai 2012, 16:08

Re: Les jeux durs

Message par Vaultage » 07 Juin 2012, 15:11

C'est vrai que le casualisme arrive à grand pas.

Bientôt on aura le droit aux films interactifs et les QTE impossibles à rater.

Bon après si on veut du challenge on peut toujours mettre les jeux en difficile, tu passes tellement de temps dessus que tu connais le scénario plus que quiconque d'autre.
Vaultage
Squatteur du Grenier
 
Message(s) : 334
Inscription : 11 Mai 2012, 16:21

Re: Les jeux durs

Message par xVergil » 07 Juin 2012, 15:19

Le causalisme m'a causé beaucoup d'ennuis...
Surtout quand tu passe des jeux Xbox 360 de maintenant assez simple a Ninja Gaiden 2. Imagine la purge,mais bon pour le finir j'ai passé du temps au moins :)
xVergil
Newcomer
 
Message(s) : 62
Inscription : 21 Mai 2012, 16:35

Re: Les jeux durs

Message par Hudren » 15 Juil 2012, 20:51

La vache ça fait longtemps que j'étais pas passé ici !

Bref je suppose que ça intéresse pas grand-monde mais depuis que j'ai posté ça j'ai fini le jeu, et mit l'intégralité des niveaux sur ma chaîne youtube, pour ceux qui veulent voir à quoi ça ressemble :

http://www.youtube.com/user/Hudren2?feature=mhee

En cadeau bonus pour appuyer ce que j'ai dit sur la difficulté du jeu, la réaction de quelqu'un qui clean en direct le niveau considéré comme le plus dur des 500 (il m'a pris 12 000 trys, perso...Oui, oui, DOUZE MILLE)) :

http://www.youtube.com/watch?v=1riuf-pMWec&feature=plcp

Ok c'est en anglais, mais ça se comprend assez bien :p

PS sur Super Meat Boy :

J'en ai entendu parlé, et justement apparemment N et SMB sont des jeux très similaires (les morts en one-shot systématiques, le gros nombre de niveaux, la difficulté à s'arracher les cheveux...) j'ai essayé la version flash sur internet "Meat Boy" et j'avais trouvé ça assez sympa, même si la gestion des sauts était assez cheloue à mon avis.
Hudren
Newcomer
 
Message(s) : 5
Inscription : 28 Mars 2012, 13:21


Retour vers Discussions générales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)